ga('send', 'pageview');
bayrou9_reasonably_small-1
 

Point hebdomadaire : du 14 au 20 février

Cette semaine, il y a une embellie dans les sondages « intentions de vote », pour François Bayrou. Mais le mardi 21, un net recul a été enregistré. Un nouveau sondage ce mercredi 22 enregistre une nouvelle hausse qui le fait revenir au niveau de 14% à 2 points derrière Marine Le Pen. Ce yoyo dans ce genre de sondages est difficilement compréhensible, sauf que les instituts sont différents, ceci pouvant expliquer cela. Pour les Français, il reste la personnalité politique préférée, devant Hollande.
Le 14 février, invité d’Europe1, il a déclaré que produire en France s’était sauver notre modèle social. Le même, il organisait un dialogue autour du numérique avec quatre acteurs emblématiques de ce secteur, l’occasion pour lui d’affirmer que : « le numérique est un saut de civilisation qui imposera un partage coopératif de la connaissance« .
Le 15 février, il était à Canal+, invité du Grand Journal où il a estimé que « le pays a un immense besoin de changement », et que « quand le capitaine a mené le bateau sur un récif,il faut qu’il change « . La vidéo de cette émission :

http://www.dailymotion.com/video/xoq603

Le même jour, il est revenu sur la déclaration de candidature de Nicolas Sarkozy, estimant que « Nicolas Sarkozy avait prononcé ce mercredi « les mêmes mots et la même chanson que depuis des mois, sans nouveau souffle », ( lire l’article).
Le 16 février, interrogé par le magazine La Vie, François Bayrou a réaffirmé son attachement à la laïcité et présenté ses orientations pour redresser la France, jeudi 16 février, ( voir l’article. Ce jeudi, lors d’une interview au magazine Décideurs, il est revenu sur quelques unes de ses orientations dans le domaine du numérique, déclarant que « le numérique doit jouer un rôle fondamental dans la réforme nécessaire de l’Etat« .
Le 17, il répondait aux lecteurs du Parisien, affirmant, entre autres que « la survie de notre pays dépend de notre capacité à produire », ( l’interview). François Bayrou a présenté ses orientations dans le domaine de la santé, dans une interview à l’hebdomadaire Le Généraliste. Il a notamment déclaré : « Luttons contre les déserts médicaux sur la base d’une nouvelle définition du numerus clausus« .
Le 19 février, invité du 12-13 dimanche sur France3, il a défendu « le système des retraites par points, souple, équilibré et qui prendra en compte la pénibilité ». La vidéo :

http://www.dailymotion.com/video/xougeo

Le soir, il était au 19h45 de M6, ou il a déclaré : « Faisons une priorité de maintenir le plus d’activités possibles en France ».
Le lundi 20, il a inauguré l’émission de TF1 Parole de candidat. L’audimat pour cette émission fut très faible, sans doute l’un des plus faibles enregistrés par cette chaîne. Mais la faute n’en incombe pas aux candidats, (Eva Joly y intervenait après lui), puisque l’audimat n’a quasiment pas varié du début à la fin de cette émission. les français se sont plus tournés vers les programmes de divertissements des autre chaînes. Beaucoup ont d’ailleurs apprécié la prestation de François Bayrou, même si certains lui ont reproché d’être resté évasif sur certains sujets. Pour revoir cette prestation, voici la vidéo :

http://www.dailymotion.com/video/xowgsz

Pour conclure, il est intéressant de noter qu’il y a eu de nouveaux ralliements, d’adhérents et personnalités du Parti Radical, comme du Nouveau Centre, le plus intéressant, étant, peut-être celui du Président des Jeunes Centristes. Les interventions des membres de l’équipe de campagne, et, notamment en matière économique, ont été nombreuses. Vous pouvez les retrouver sur le site de campagne. N’oubliez pas non plus de devenir volontaires de la campagne. Vous pouvez vous inscrire grâce à ce lien.
Amitiés.
Michel

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
 

1 Commentaire

Le Modem n’a pas su transformer l’essai de Bayrou en 2007. Aujourd’hui il parie ornece tout sur lui-meame mais n’e9tait-ce pas un fusil e0 un coup ? Lors de la dernie8re cantonale partielle dans le 06 le Modem faisait 2 % et arrivait en dernier. Et puis peu e0 peu, chaque militant retrouve son camp, Cael va e0 droite, comme la plupart d’ailleurs. Faire de la politique, finalement, c’est mentir.

Par raghad, le 16 mars, 2012