ga('send', 'pageview');
380226_227062754070349_113884822054810_389092_907594828_n
 

La position du Mouvement Démocrate et des autres au second tour…

Tout d’abord, la position de Thierry Pajot pour la première circonscription, qui est, évidemment, celle des instances locales de notre Mouvement :
Thierry Pajot “ne donne aucune consigne de vote pour le second tour dans la première circonscription, considérant que les électeurs sont seuls maîtres de leurs choix”.
Pour que chacun des électeurs qui ont fait le choix de voter pour notre candidat, il semble juste d’évoquer la situation des uns et des autres pour le second tour. Le Dauphiné Libéré, édition des Hautes-Alpes, a fait paraître un article qui reprend les positions de chacun, et sur les deux circonscriptions.
En ce qui concerne la deuxième circonscription, le Mouvement Démocrate tient la même position que pour la première. Vous trouverez avec ce lien un article paru sur le blog du MoDem 05, 2ème circonscription.
N’oubliez pas d’aller voter, même si vous n’avez plus de représentant au second tour. Il est nécessaire de faire entendre votre voix, y compris par un vote blanc ou nul.
Amités
Michel

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
 

1 Commentaire

Voici le communiqué exact envoyé au Dauphiné Libéré :
Communiqué:

« Les résultats locaux aux élections législatives traduisent bien un positionnement des électeurs haut-alpins calqué sur la situation nationale.

En ce qui concerne le Mouvement Démocrate, il se confirme que le positionnement de François Bayrou, pourtant personnel, en faveur de François Hollande au second tour des présidentielles, a été mal compris par une large fraction de son électorat habituel, ce qui explique un score en deçà de nos espérances.

Pourtant, notre candidat pour la première circonscription, Monsieur Thierry Pajot, a mené une campagne de conviction et d’engagement, dans un esprit de large ouverture.

Le score important réalisé dans cette circonscription par une candidate du Front National qui n’a aucunement participé à la campagne électorale témoigne de la montée du populisme en France et au-delà. Il traduit également la déception et les inquiétudes, sur lesquelles il faudra bien s’interroger, d’une partie des français. La bipolarisation de la vie politique participe du clivage qui exacerbe les tensions en excluant, de fait, toute une partie de la population du débat démocratique.

Le Mouvement Démocrate des Hautes-Alpes ne donne aucune consigne de vote pour le second tour dans la première circonscription, considérant que les électeurs sont seuls maîtres de leurs choix.

Localement, nos instances vont analyser et tirer toutes conséquences utiles de cette élection et, plus largement, participer à une réflexion nationale sur l’avenir de notre mouvement. »
Amitiés.
Michel

Par Lambours Michel, le 13 juin, 2012