ga('send', 'pageview');
bayrou9_reasonably_small-1
 

Point hebdomadaire : du 21 au 27 février

Une stagnation dans les sondages d’intentions de vote pour François Bayrou, marque cette semaine. Les médias laissent apparaître nettement leur volonté de « bipolariser » le débat pour cette présidentielle. Cette tendance explique, peut-être, cette stagnation, dans la mesure où les militants centristes qui soutiennent François Bayrou ne ménagent pas leurs efforts, tant sur le terrain que sur Internet, et que lui-même rencontre un franc succès à chacun de ses déplacements.
Le 21 février, François Bayrou a dénoncé « l’attaque brutale » de Nicolas Sarkozy contre les « corps intermédiaires », (syndicats, associations, presse) qui sont « les défenseurs des citoyens », (voir l’article).
Le mercredi 22, il s’est rendu en banlieue, à Gennevilliers, où « il s’est entretenu avec chacune des personnes venu le saluer ». Les citoyens ont pu exprimer leur désarroi face à la non-tenue des promesses qui leur avaient été faites en 2007. Il a déclaré qu’il ne fallait pas « délaisser les banlieues : c’est ici qu’il y a le plus de choses à dire et à faire« .
Le 23 février, il était l’invité de I>Télé, dans l’émission « La Matinale présidentielle », où il s’est exprimé sur le RSA, considérant qu’il devait « être amélioré pour favoriser le retour au travail ». Au cours de cette émission, il a répondu à un syndicaliste d’Arcelor-Mittal, (revoir l’émission).
Au micro de France Bleu, il a souligné que la bonne « base de départ » d’intentions de vote dans les sondages pouvait lui permettre de créer la surprise lors du premier tour, et que « les élections présidentielles passées montrent que le scénario n’est jamais écrit à l’avance« .
Le 24 février, il s’est rendu à Conty, (Somme), où il a rencontré les salariés de la fonderie Sic, PME familiale qui a remporté un marché pour les jeux olympiques de Londres. L’occasion était belle d’affirmer qu’il fallait prendre « des mesures concrètes pour rendre à la France sa production industrielle », (voir l’article).
Il a accordé un entretien au mensuel Beaux Arts Magazine, qui paraît début mars, où il a dit que « quand un pays est créatif, il excelle dans tous les domaines » et que vous pouvez retrouver ici.
Le 25 février a été marqué par le 4ème forum. Ce forum a permis de définir le « nouveau contrat démocratique » que propose François Bayrou, avec une proposition de référendum, dès le 10 juin, s’il est élu, pour moraliser la vie publique ».
Ci-dessous, la vidéo du discours d’ouverture de ce forum, dont vous pouvez retrouver le texte en cliquant ici :

http://www.dailymotion.com/video/xp1n67

La vidéo du discours de clôture, (retrouvez le texte de ce discours, avec ce lien) :

http://www.dailymotion.com/video/xp1sfr

Le soir il était l’invité du Grand Jury RTL, LCI, Le Figaro, où il a repris la proposition de référendum le 10 juin pour « changer enfin la philosophie et les pratiques politiques« .
Le dimanche 26 février il s’est rendu au Salon de l’Agriculture où il est resté sept heures, où il a été accueilli avec enthousiasme par les agriculteurs et visiteurs, certains quotidiens allant jusqu’à titrer « hystérie au Salon de l’Agriculture », (voir l’article).
Lundi 27, il s’est rendu à Nice, où il a répondu aux lecteurs de « Nice-Matin », puis à Sophia-Antipolis pour y rencontrer les chefs d’entreprises. Il a déclaré : « Les grands groupes doivent accompagner les petites et moyennes entreprises« .
Amitiés
Michel

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
 

Les commentaires sont fermés pour cet article !