ga('send', 'pageview');
thierry-1
 

Présentation de Thierry par le Dauphiné Libéré…

Un article du Dauphiné Libéré, dans son édition du 02/06, présente Thierry Pajot aux lecteurs et électeurs :

« Le directeur d’école se présente dans la 1er circonscription
Le centriste Thierry Pajot mise sur le “consensus”. Le programme de Thierry Pajot ne déroge pas à la règle. Désenclavement, maintien des services publics, redynamisme de l’agriculture et du tissu économique… Soit l’apanage ordinaire d’un candidat haut alpin.
Ses mots sont pesés, rarement tranchés. La force du candidat centriste, c’est justement le « consensus ». Être à « l’écart des polémiques qui ont lieu actuellement au coeur la campagne ». À 47 ans,Thierry Pajot veut tenir le cadre central. Contenter tout le monde, n’effrayer personne. Le principe est vieux comme le monde. « C’est ce qui va nous permettre de faire avancer les dossiers tant au niveau national que local. L’avantage du centre est de pouvoir parler avec tous les élus, sans exception.» Soit. L’ouverture a tout de même ses limites. Notamment sur la position de leur chef de file,François Bayrou,qui a confié voter à gauche lors du second tour de la présidentielle. Thierry Pajot rectifie une bonne fois pour toutes le tir. « Le Modem est traditionnellement (localement) au centre droit. Qu’on soit bien d’accord. » Il se positionne d’ailleurs en alternative de l’UMP et de son candidat Jean Cointe, le 10 juin prochain. Ce directeur d’école du Buëch compte casser le schéma politique haut alpin dans lequel « les élus sont là depuis trop longtemps». Et s’il était élu, sa première action à l’Assemblée nationale serait « d’élaborer et faire voter une loi de cadre rural ». Une loi à tiroir où il serait question de santé avecla création de nouveaux pôles médicaux (un pour 10 000 habitants),d’agriculture (favoriser l’installation des jeunes professionnels), d’éducation. À cela, s’ajouterait la création d’un conseil départemental de l’emploi et un de la jeunesse« afin d’évaluer les besoins». Car l’idéal, dans 10 ans, serait « que chaque habitant ait envie de rester sur ce magnifique territoire. »
Émilie CHAUVOT (Dauphiné Libéré)
Thierry Pajot, candidat du Centre pour la France dans la 1e circonscription sera suppléé par Stéphanie Billiard, “Haut-Alpine et centriste de coeur” ».
Amitiés
Michel

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
 

Les commentaires sont fermés pour cet article !