ga('send', 'pageview');
380226_227062754070349_113884822054810_389092_907594828_n
 

François Bayrou, l’homme à abattre…

Ce billet n’est pas de moi, mais de Ronan Le Goff. Et, bien que n’étant pas un « bisounours » bon teint, (il m’est arrivé de ne pas penser comme le Président du Mouvement Démocrate), l’envie est trop forte de le publier, tant il contient de vérités :

« François Bayrou, l’homme à abattre !
Toute la France doit le savoir, une chasse à l’homme sournoise s’est ouverte depuis 5 ans, et la mise à mort semble imminente…
François Bayrou serait coupable d’être un ni/ni pour avoir voté blanc, il y a 5 ans ?
François Bayrou serait coupable d’être déclaré ex futur éventuel premier ministre de Nicolas Sarkozy ?
François Bayrou serait coupable, au second tour de la présidentielle de 2012, d’avoir voté personnellement pour François Hollande tout en laissant la liberté de choix à ses électeurs ? Inconcevable pour M. Copé qui a transformé cette liberté en « appel à voter » contre Nicolas Sarkozy !? Pourtant, après la « fatwa umpiste », Martine Aubry, responsable « avisée » de la « Rose Mafia » décrite par Gérard Dallongeville, a lancé la traque du démocrate « intégriste » !?
François Bayrou serait coupable de dénoncer les collusions et conflits d’intérêts mêlant les politiques aux médias et à leurs propriétaires ? La France est « bipolaire » ! Les médias ne doivent donc surtout pas tomber dans la schizophrénie en relayant convenablement le message de cet « illuminé » !?
François Bayrou serait coupable d’avoir eu raison avant tout le monde sur la dette publique !?
François Bayrou serait coupable d’avoir défendu le « Produire en France » ? Mais, quelle mouche l’a piqué ? Nous préférons acheter étranger et financer les états tiers… Ils en ont plus besoin que nous, voyons !?
Produire en France avec succès permettrait de réduire le chômage et les déficits publics… C’est donc incongru ! Nous préférons, bien entendu, les sauveurs qui vont multiplier les emplois de fonctionnaires et les emplois jeunes !?
François Bayrou serait coupable de vouloir moraliser la vie publique ? Sacrilège ! La gauche triche et ment, et la droite fait de même… Donc, tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes !? Les premiers concernés refuseront un tel projet, alors qu’il aurait pu et du être validé par le peuple !?
François Bayrou veut tout simplement sauver notre démocratie pour restaurer le lien de confiance entre les citoyens et les élus par un référendum aux propositions efficaces.
François Bayrou se voudrait libre et indépendant des deux grands partis ? Mais, quelle insolence ! En France, sans le PS et l’UMP, seul l’extrémisme peut vous donner une visibilité !? Hénin-Beaumont est devenu une répétition de ce qui risque de se passer au niveau national dans quelques années, en étant transformé en foire d’empoigne pathétique où des partis extrémistes et populistes viennent haranguer des foules écoeurées par les turpitudes des caciques locaux !?
Le 17 juin, nous devons sauver le soldat Bayrou, éclaireur d’une société qui sombre dans un obscurantisme politique alarmant. En effet, les citoyens sont de plus en plus considérés comme des machines à voter !
Honte à l’abstentionniste, car des hommes sont morts pour le droit de vote ? Alors que les députés qui sont les rois de l’absentéisme, eux pourraient gagner 5700 euro chaque mois ?
La mise à l’écart de François Bayrou signifierait la mise en danger d’un idéal démocratique qui commença avec le siècle des lumières. Si notre salut ne peut plus venir des urnes, cela risque alors de se régler dans la rue ! Et, nos politicards de droite et de gauche, dont le seul objectif est de mettre la France au service de leurs réseaux, porteront une lourde responsabilité dans les événements à venir !
Ne l’oublions pas, celui qui dit la vérité doit être exécuté !
RÉSISTANCE ORANGE !
resistanceorange@hotmail.fr« 

Effectivement, le premier qui dit la vérité doit être exécuté, d’où une situation difficile pour ce second tour pour François Bayrou, mais aussi au sein même du Mouvement Démocrate. De toutes façons, je demeure persuadé, quelle que soit l’option qu’il aurait choisie le 03 mai, qu’il aurait été « l’homme à abattre ».
Amitiés.
Michel

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
 

Les commentaires sont fermés pour cet article !