ga('send', 'pageview');
268047_132495620168370_2599707_a
 

Hautes-Alpes : quand J-C Lagarde tacle le MoDem, S. Blondel remet sur la table le passé de l’UDI

Alors que le président national de l’UDI refuse de faire union pour les présidentielles avec le MoDem, mettant en avant les choix passés de François Bayrou, Stephan Blondel rappelle à Lagarde son passé proche de l’UMP

10858535_10152612255469926_4593039445513478970_n

Quand Jean-Christophe Lagarde tacle le MoDem, le président du parti dans les Hautes-Alpes monte au créneau. Alors que le responsable national de l’UDI est en vacances dans le département, il est revenu ce jeudi au micro Alpes 1 sur les choix politiques pour les présidentielles (article ici) : il n’y aura pas de rapprochement avec le MoDem, Jean-Christophe Lagarde mettant en avant des choix politiques passés « décevants » de la part de François Bayrou et trois tentatives ratées aux élections présidentielles.
Stephan Blondel, président du MoDem dans les Hautes-Alpes, rappelle au bon souvenir de l’UDI et de son président certaines de ses décisions, « il n’a eu de cesse que d’adouber les choix et orientations politiques de l’UMP puis des Républicains ». Selon Stephan Blondel, la seule opportunité politique de l’UDI aurait été « la concrétisation d’un grand centre initié par Jean-Louis Borloo, ‘L’Alternative’. Hélas, il a été plus sensible aux exigences et ambitions de Monsieur Sarkozy. Dans cette hypothèse de rassemblement, je peux aussi comprendre sa crainte de perdre toute légitimité présidentielle face à la notoriété et au capital sympathie de Francois Bayrou ».

Article paru sur la page Facebook de logo Alpes 1

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
 

Les commentaires sont fermés pour cet article !